jeudi, septembre 10, 2009

Et voilà...

Suite à la lecture de cet article à propos de Google dans Challenges sur la presse, je pense : la messe est dite.
La stratégie de Google est claire (enfin jusqu'à ce qu'ils en trouvent une autre :-) : indexer (c'est déjà fait) / numériser / "contrôler" (par une action quelconque) les contenus, pour maîtriser une partie stratégique de la chaîne de diffusion de l'information, puis la rendre payante.
Ainsi, les éditeurs, qui pendant ce temps se lamentent MAIS se tournent les pouces (cf. les Etats Généraux de la Presse française en 2008 à Lyon - j'y étais), seront à nouveau évincés faute d'avoir mis en place un système similaire avant Google, alors que c'est leur job : monétiser l'accès à leurs contenus et utiliser Internet pour leur diffusion.
Après on blâmera Google et, accompagné du Cocorico classique, on dira qu'il faut "prendre des mesures" pour maintenir "l'exception française".
Messieurs, c'est plutôt maintenant qu'il faut agir !

Aucun commentaire: